mardi 22 mai 2007

Sursis pour trois gendarmes accusés d'agression sexuelle

NOUVELOBS.COM | 22.05.2007 | 15:19

6 à 12 mois de prison avec sursis pour des violences infligées à un jeune collègue.


Trois gendarmes mobiles âgés de 35, 36 et 39 ans, qui avaient agressé sexuellement l'un de leurs camarades au cours de la nuit de noël 2004, ont été condamnés mardi 22 mai 2007 par le tribunal correctionnel de Roanne (Loire) à des peines allant de 6 à 12 mois de prison avec sursis.
Les condamnations -pour des faits survenus lors d'un détachement en Nouvelle-Calédonie- visent le lieutenant qui commandait le détachement de La Foa (Nouvelle-Calédonie) et deux gendarmes mobiles appartenant à l'époque à un escadron stationné à Roanne.

Les trois hommes s'en étaient pris à une jeune recrue de 25 ans qui peinait à s'intégrer au groupe, après qu'il les eut traités de "tafioles" au cours d'un réveillon particulièrement arrosé.

Menotté et menacé de sodomie

Après l'avoir menotté à un palmier, ils lui avaient violemment arrosé le visage avec un jet d'eau, baissé son short et son caleçon, barbouillé les fesses avec de la crème solaire et finalement menacé de le sodomiser.

Au retour en métropole, l'un des agresseurs, président des sous-officiers de l'escadron, avait menacé à plusieurs reprises la victime afin qu'il ne dépose pas plainte.

Le président du tribunal et l'avocat de la partie civile ont dénoncé l'attitude de la hiérarchie, qui avait dans un premier temps décidé de régler cette affaire en interne.

Après la révélation des faits, les trois agresseurs avaient subi des sanctions disciplinaires allant de 30 jours d'arrêt au blâme ministériel et avaient été mutés. La victime, qui a obtenu 6.000 euros de dommages et intérêts, avait elle aussi été mutée.

Libellés : ,

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil