vendredi 13 juillet 2007

Quatre morts dans la caserne de gendarmerie de Malakoff

AP - MALAKOFF, Hauts-de-Seine - Un gendarme a tué par balles l'un de ses supérieurs hiérarchiques et ses deux propres enfants avant de se suicider vendredi dans la caserne de Malakoff (Hauts-de-Seine), a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Son arme de service lui avait été retirée en septembre 2006 en raison de "problèmes psychologiques", a rapporté la capitaine Olivia Poupot, du SIRPA Gendarmerie. Et "on ne sait pas comment il se serait procuré" l'arme qu'il a utilisée.

Vers 12h15, le militaire de 43 ans a ouvert le feu sur un adjudant, également âgé de 43 ans. "Il y avait visiblement un différend entre les deux hommes", qui travaillaient ensemble, "mais on ne sait pas si c'était de nature professionnelle ou personnelle", a ajouté la capitaine Poupot.

Le gendarme a ensuite abattu ses jumeaux, une fille et un garçon âgés de 11 ans. La mère se trouvait au travail lorsque cela s'est produit. Il semble qu'il n'y avait "pas de problème familial", selon la porte-parole du SIRPA Gendarmerie.

Enfin, le gendarme a retourné son arme contre lui. "Il n'y a pas eu d'autres tirs sur d'autres personnes", a assuré Olivia Poupot. L'adjudant qui a été tué était également marié et père de deux enfants.

Le président Nicolas Sarkozy et les ministres Michèle Alliot-Marie (Intérieur) et Hervé Morin (Défense) se sont rendus sur place, tout comme le procureur de la République de Nanterre, qui donnait dans l'après-midi une conférence de presse.

Libellés : ,

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil